Skip links

Le dico

Comprendre un projet complexe est complexe. Voici un dictionnaire pour vous faciliter la vie.

 

– Actus : Dans la page Actus, vous serez informés des nouvelles de la semaine, et vous aurez accès à des articles sur les grands enjeux de l’humanité, et comment les relever.

– Badges : au fur et à mesure qu’elle réussit ses missions, votre équipe peut obtenir des badges. Ex : Le badge Nature, si vous avez réussi 2 missions liées à la protection de l’environnement. Le badge Communication, pour honorer la qualité de votre com’, …

– Compétences : Aujourd’hui, ce qui est le plus important sur le marché du travail, ce n’est pas tant d’avoir des connaissances (même s’il en faut). C’est d’être capable de travailler en équipe, de résoudre des problèmes, d’apprendre rapidement…Une fois votre mission choisie, votre équipe recevra donc une « carte compétence » (en lien avec votre mission) qui vous permettra de vous exercer en groupe.

Festivités : La fête est le ciment qui permet de faire tenir une communauté. Nous allons donc célébrer chaque réussite collective. Dès que toutes les équipes d’une classe auront réussis leur missions, la classe pourra jouer un match au championnat interclasse de foot-salle.  On va aussi créer un jour férié pour les participants à l’aventure. Ce jour-là, tout le monde travaillera. Mais pas nous. A la place nous ferons une grande journée (et une grande soirée) ensemble. Pour le reste, car la surprise fait partie de la fête, nous préférons garder le secret.

– Impact positif: chaque mission est évaluée selon l’impact positif qu’elle a sur la société. On mesure l’impact positif, par le nombre de personnes (générations présentes, comme générations futures) dont le bien-être a été augmenté (ou la souffrance réduite), et l’intensité à laquelle ça a été fait. L’impact positif maximum revient à « éviter l’extinction de l’humanité » (et des autres espèces).

– Indépendance : chaque équipe est à elle-même son propre maitre. Elle apprend en autonomie, grâce à un système de pairs à pairs, où les participants s’enseignent mutuellement ce qu’ils ont appris. Elle s’organise en autonomie, puisqu’il revient à l’équipe de fixer les rôles, les objectifs, et les tâches de chacun. Et elle choisit librement ses missions.

– Levels : les missions sont réparties en différents niveaux. Quand les équipes réussissent leurs missions, elles gagnent le droit d’en réaliser d’autres de niveaux plus élevés. Il existe 6 levels. Une fois le 6ème level atteint, les équipes accèdent à un espace supérieur qui n’a pas encore été écrit pour l’instant.

– Marraines/Parrains: une marraine ou un parrain vous accompagneront au cours de vos missions. Vous pourrez lui demander des conseils, et trouver en lui/elle une source de motivation, de réconfort et de soutien.

– Missions : vous trouverez les missions auxquelles votre équipe a accès dans le tableau de bord. Elles permettent toutes d’atténuer au moins une forme de pauvreté.

1. La pauvreté matérielle (non accès aux logements, aux soins, difficulté pour se chauffer, s’habiller).

2. La pauvreté psychique (ceux qui souffrent de dépression, d’addictions, d’analphabétisme…)

3. La pauvreté sociale (manque de solidarité, d’entraide, d’esprit de communauté, de générosité, de cohésion sociale)

4. La pauvreté environnementale (le déclin de la biodiversité, la grisaille urbaine, la déforestation, les pénuries d’eau, de nourriture à cause du changement climatique)

– Points : après chaque mission effectuée, nous vous informons de l’impact positif que nous avons calculé pour votre équipe. L’impact global du mouvement et son évolution, sont à trouver dans l’onglet « Communauté » – « Impact global ».

– Zone d’entrainement : l’aventure est à la fois individuelle et collective. Alors comment s’entrainer individuellement, hors temps de mission, si vous en avez l’envie ? Nous vous recommandons 3 actions :

1) Que ce soit par la méditation, l’introspection, l’écriture de chansons, le sport, ou l’art, apprenez à vous connaitre. Trouvez une méthode qui marche pour vous. Combiner la méditation avec une autre technique, est sans doute ce qui aura les meilleurs effets.

2)  Pratiquez chez vous, ce que vous exercez lors de vos missions. Si vous avez aidé des sans-abris, vous pouvez rendre service à votre famille pour rester dans le même flow.

3) Renseignez-vous sur le monde : il y a notre page d’actus, mais aussi plein de sites, de cours, de livres, ou de chaines Youtube, grâce auxquelles vous pouvez apprendre. Une bonne question à poser pour sélectionner vos informations est : est-ce que ça aura encore de l’intérêt dans 10 ans ? Si vous ne pouvez pas répondre oui, c’est sans doute qu’il faut passer à autre chose.

Laisser un commentaire

Name*

Website

Commentez !